Remise en conformité d’une armoire électrique en triphasé

606true dots bottomright 404true true 800http://www.lefevre-electricite.fr/yvelines/wp-content/plugins/thethe-image-slider/style/skins/frame-white
  • 5000 slideright false 0 bottom 30
    Slide1
  • 5000 slideright false 0 bottom 30
    Slide2
  • 5000 slideright false 60 bottom 30
    Slide3
  • 5000 slideright false 60 bottom 30
    Slide4
  • 5000 slideright false 60 bottom 30
    Slide5
  • 5000 slideright false 60 bottom 30
    Slide6

Il faut savoir que la durée de vie moyenne d’une installation électrique est comprise entre 15 et 20 ans. Depuis le 1 janvier 2009, si vous devez céder un bien immobilier dont l’installation électrique a plus de 15 ans, le diagnostic électrique est obligatoire. Thierry Lefèvre, entreprise d’électricité générale vous propose de faire un bilan en analysant l’état de votre installation électrique.

Ci-dessus sur les photos, Thierry Lefèvre a mis en conformité une armoire électrique en triphasé dans une maison de 150 m² dans les Yvelines en appliquant la norme NF C 15-100 qui est obligatoire dans le cadre d’une remise en conformité.

Pour cela, il a dû déposer l’ancienne installation non conforme, mettre en place une goulotte GTL pour la reprise du câblage afin de réaliser la nouvelle armoire.

La norme NF C 15-100 fixe la réglementation des installations électriques en France.
Les principales règles qu’impose la norme :

  • un appareil général de coupure et de protection (AGCP) ex. disjoncteur de branchement,
  • un dispositif parafoudre dans certains cas,
  • des dispositifs de protection différentiels à haute sensibilité pour tous les circuits dans l’habitat,
  • des dispositifs différentiels d’un genre nouveau (“type A”) sur les circuits alimentant le lave-linge et les plaques de cuisson,
  • le sectionnement du “fil-pilote”,
  • la réserve de 20% du tableau électrique dans l’habitat, le repérage et la présentation d’un schéma (dossier électrique).
  • les prises de courants 10/16 A avec obturateurs d’alvéoles (prévenant tout risque d’intrusion de corps étrangers),
  • un conducteur de protection équipotentielle (masse) dans tous les circuits,
  • le respect des sections imposées pour les conducteurs en cuivre selon la nature du circuit,
  • le respect du calibre de protection et de l’appareillage (disjoncteur ou interrupteur différentiel, fusible) selon la nature du circuit…